Le cannabis Ruderalis à l’origine des variétés autofloraison

Vous connaissez peut-être déjà les différences entre les variétés de cannabis indica et sativa, mais avez-vous entendu parler du cannabis ruderalis ? Ainsi, pour répondre à certaines des questions que nous recevons sur le cannabis ruderalis et la génétique à autofloraison, Graine cannabis.fr a rassemblé un bref aperçu de cette classification moins connue des variétés de cannabis.

cannabis rudéralis autofloraison

Le terme ruderalis vient de la racine du mot ruderal. Dans le monde végétal, une plante dite rudérale est une espèce dont le développement n’est pas affecté par son environnement, perturbations liés à l’activité humaines (lumineuse, chimique…) ou bien naturelles (bien souvent dû aux conditions climatiques). Beaucoup pensent que ruderalis est un descendant d’une génétique du cannabis indica qui s’est adaptée aux climats rigoureux et aux saisons de croissance plus courtes des régions du nord d’où elle est originaire. Le cannabis ruderalis est originaire des régions d’Asie, d’Europe centrale et orientale et plus particulièrement de Russie, où les botanistes ont utilisé le terme « ruderalis » pour baptiser cette nouvelle race de chanvre. Échappée des cultures humaines et s’adaptant aux environnements extrêmes des régions du nord.

Initialement, le cannabis ruderalis était considéré comme une race sauvage de cannabis. Cependant, ces dernières années, il a été introduit dans les cultures modernes pour influencer de nouvelles variétés hybrides.

Propriétés du cannabis ruderalis

Le cannabis ruderalis est une plante courte, surtout en comparaison à ses homologues sativa et indica. Il mesure généralement entre 30 et 60 cm de haut à la récolte, avec un modèle de croissance robuste et hirsute qui produit de larges folioles qui s’expriment dans une teinte vert clair. Les bourgeons de la plante ruderalis ont tendance à être petits, mais relativement dense et sont soutenus par des tiges robustes et épaisses.

Ce qui distingue vraiment le cannabis ruderalis, c’est son cycle de floraison qui est induit en fonction de sa maturité au lieu d’être activé par la photopériode comme les variétés indica et sativa. Les hybrides ruderalis modernes commencent habituellement à fleurir entre 21 et 30 jours après la plantation des graines, quel que soit le cycle lumineux. C’est pourquoi la plupart des hybrides ruderalis sont considérés comme des variétés «autofloraison».

Effets du cannabis ruderalis

cannabis ruderalis sauvage

Les effets du cannabis ruderalis seul sont minimisés par ses concentrations naturellement faibles en THC. Cependant, la stabilité et le cycle de vie court rendent la ruderalis polyvalente et attrayante pour les sélectionneurs qui veulent profiter de son caractère autoflorissant. Les gènes Ruderalis offrent aux sélectionneurs la possibilité de créer un hybride à autofloraison avec la puissance et le profil de saveur avancés de son partenaire génétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.