Le cannabis noir, mythe ou réalité ?

Les variétés de cannabis noires sont des génétiques rares et uniques. Bien que les variétés les plus sombres n’apparaissent que dans certaines conditions environnementales, il y a certains paramètres sur lesquelles les cultivateurs peuvent intervenir pour encourager des couleurs plus sombres. Vous trouverez ci-dessous une liste des variétés les plus foncées, ainsi que les méthodes utilisées par les cultivateurs pour développer au maximum cette noirceur.

Les forums spécialisés et les réseaux sociaux ont documenté et mis en avant toutes sortes de mutations et de particularités, y compris des souches albinos, le phénomène de fasciation et les variétés dites avec des feuilles en pieds de canard. Le cannabis noir est également bien connu, une souche aussi sombre que du charbon, des feuilles aux fleurs. 

Comme pour toutes les légendes, certaines informations se contredisent, d’autres sont exagérées et certains cultivateurs ont leurs propres astuces.

À vrai dire : OUI, car grâce à des successions génétiques uniques, nous avons pu voir des variétés entièrement recouvertes de noir, mais également grâce à certaines conditions environnementales qui vont amplifier la pigmentation de la plante.

cannabis de couleur noir, black

Comment le cannabis devient noir ?

Les plantes de cannabis cultivées dans des climats chauds et méditerranéens ont tendance à prendre des couleurs vertes plus vives et plus nettes. Les plantes de cannabis cultivées dans des climats froids, en revanche, produisent des substances chimiques qui les rendent bleuâtres et violacées, et donc plus sombres.

Les composés responsables de ce phénomène sont les anthocyanes, qui agissent comme un agent antigel naturel. Cela permet à la plante de retenir l’eau sur ses feuilles sans que celle-ci se transforme en givre et de continuer à se développer normalement par temps froid. Lorsque les températures baissent, les plantes de cannabis produisent davantage d’anthocyanines, peut-être pour se protéger du soleil puisqu’elles bloquent la lumière forte et modifient l’absorption des longueurs de lumière bleue et verte.

Les anthocyanes (du grec anthos « fleur » et kuanos « bleu sombre ») ou anthocyanosides sont des pigments naturels des feuilles, des pétales et des fruits, situés dans les vacuoles des cellules, solubles dans l’eau, allant du rouge orangé au bleu pourpre dans le spectre visible.

Wikipedia

Dans les fruits comme les cerises, les mûres et les myrtilles, les anthocyanines sont présentes dans les cellules végétales contribuant à la couleur rouge, violette ou bleue. Dans le cas du cannabis, ces pigments apparaissent suite à un stress subi par la plante, notamment en raison d’un coup de froid. C’est pourquoi, parfois en cas de température trop fraiche ou d’autres types de conditions liées au stress, le cannabis présente une teinte plus sombre que lorsqu’il est cultivé dans des conditions normales.

Beaucoup de botanistes pensent qu’en produisant des anthocyanines, la plante de cannabis attire certains pollinisateurs et en éloigne d’autres. De nombreuses autres espèces de la plante produisent une large gamme de couleurs pour se fondre dans leur environnement. Cela les aide à mieux s’adapter et à survivre dans différents écosystèmes.

Cependant, si l’anthocyanine est à l’origine de la coloration violette, d’où vient la légende noire ? L’anthocyanine est également présente dans le riz noir, les aubergines et les tomates noires, ce qui signifie que plus une plante contient d’anthocyanine, plus elle sera foncée.

cannabis noir

Entre conditions environnementales et génétique

La génétique et les conditions environnementales interagissent pour réguler la couleur. La production d’anthocyanes est stimulée par les climats froids, bien que certaines souches soient capables d’en produire plus que d’autres. Les variétés noires de cannabis existent depuis un certain temps. Les souches les plus connues sont la Black Haze Auto, la Black Diesel, la Black Domina, la Black Jack et la Black Widow. Ces types de variétés sont le résultat de croisements avec des plantes qui présentent un phénotype récessif qui leur permet de changer le glucose en anthocyane. Cela rend ces hybrides capables de produire une large gamme de couleurs, du violet au rougeâtre. Pour que leur progéniture conserve cette coloration foncée, elle doit hériter du gène récessif de chaque plante parentale.

Le niveau de pH du sol d’une plante détermine l’intensité de ses teintes rouges et violettes. Les plantes de cannabis préfèrent généralement les sols légèrement acides, et plus le sol est acide, plus les fleurs sont colorées. Les teintes violettes, plus sombres, apparaissent dans les sols neutres ou presque neutres.

Si vous voulez obtenir le plein potentiel du Black Cannabis, vous devrez maintenir la fourchette de pH légèrement au-dessus  des valeurs optimales. Il est probable que les auteurs des photos de cannabis noir que l’on peut voir sur Internet ont utilisé l’astuce du pH pour obtenir des couleurs plus sombre. Cependant, le risque est grand de perdre en gout et en qualité, tous stress à impact sur le résultat.

Le cannabis noir est-il plus puissant ?

La couleur des plantes de cannabis sont sans lien avec les effets et le taux de THC. Certains mythes entourant ces variétés de cannabis sont pourtant tenaces, les souches noires ont sûrement été sélectionnées à l’origine pour produire de fortes doses de THC, mais aucun lien n’existe entre couleurs et effets.

Toutefois, si les anthocyanes sont sans incidence sur le taux de THC, ces composés présentent plusieurs avantages. Notamment en matière d’antioxydants, d’anti-inflammatoires et de lutte contre le vieillissement, ainsi qu’une protection contre certaines maladies cardiovasculaires et le cancer, ils contribuent à améliorer la mémoire. 

Finalement, le cannabis noir mérite son statut de souche de légende.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.